BUNDA 21 - JOUR 21 - Clôture

Nov 212021

Sous-thème :

VAINCRE LES ENNEMIS DE LA FACE DE DIEU

 

0. INTRODUCTION :

Durant les 21 précédents jours, Dieu a fait au-delà de ce que nous pouvons imaginer. L’église en général et chacun de nous avons reçu bien au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Vous êtes loin de savoir ce que Dieu a fait dans nos vies suite à cette édition de BUNDA 21 (de Jeûne et Prière). Ephésiens 3 : 20-21

Nous allons néanmoins constater que la personne bénéficiaire de la visitation est la dernière à s’en rendre compte comme on peut le voir avec Moïse dans Exode 34 : 28-29 ; tout le monde voyait le visage rayonnant de Moïse sauf lui-même.

 

1. DEUX VERITES IMPORTANTES A CE NIVEAU :

Vérité 1. On ne sort pas mains vide de la présence de Dieu :

De la même manière que la bible dit qu’on ne paraitra pas devant l’Eternel les mains vides, c’est de la même manière qu’on ne sort pas non plus de sa présence les mains vides. Le même qui t’a dit que tu ne viendras pas dans sa présence les mains vide, ne te permettra pas non plus de quitter de sa présence les mains vides.

Même quand on ne sait pas que Dieu a agi, nous devons savoir et croire que Dieu a quand même fait quelque chose : à chaque fois que l’homme met de côté ses vacation quotidienne pour se tenir devant Dieu, il se passe toujours quelque chose. Il se passe toujours quelques choses dans la présence de Dieu.

Deux type de choses que nous recevons quand nous venons de la présence de Dieu :

-        Les choses matériels, palpables et tangibles : les choses matérielles que tu n’as pas demandées, mais dont tu as besoin, Dieu te les a accordées. Alors que tu t’occupais des intérêts de Dieu, Dieu s’occupait de ce qui te concerne.

 

-        Les choses spirituelles. Nous sommes loin d’imaginer l’impact, la profondeur des choses que Dieu accompli dans la portée spirituelle quand nous sortons de sa présence.

Vérité 2. Le fait d’ignorer ce que Dieu te donne a deux effets :

-        Ton ignorance de la main de Dieu n’annule pas ce que Dieu a fait dans ta vie. Ce n’est parce que tu ne vois pas, que Dieu n’a pas encore fait. Ce que Dieu a fait pour toi, personne ne peut le défaire.

 

« Que tu voies, ou que tu ne voies pas, cela n’a aucune importance car ce que Dieu a fait est fait »

 

-        Ton ignorance de la main de Dieu ne devrait pas te conduire au découragement au risque de passer à côté de ces bénédictions. On a toujours tendance à ignorer, à négliger, à écraser ce qu’on ne connait pas. Prenons la conscience d’avoir obtenu des choses que nous désirons mais que nous n’avons pas encore vu.

 

« Même quand on n’a pas encore vu, ayant conscience que Dieu nous a déjà pris en charge »

 

Développe par la foi, la conscience de l’œuvre de Dieu dans ta vie. La bible nous recommande dans 1Jean 5 : 14-15 de savoir que lorsque nous demandons une chose à Dieu, nous le recevons certainement ; alors croyez, ayez conscience que tout ce que vous avez demandé à Dieu a été fait : vous avez reçu ces bénédictions, vous avez été guéri, vous avez été délivré de ce péché, votre personne intérieur a été changée… il n’est pas juste pas possible de passer 21 jours cherchant Dieu et rester le même !

 

2. QUESTION : QUE S’EST-IL PASSE APRES AVOIR DEMANDER LA FACE DE DIEU ?

Nous n’avons demandé autre chose si ce n’est « sa face » …nous n’avons que chercher Dieu lui-même. Alors quel en était l’impact ? « Fais-moi voir ta face » voulait vraiment dire quoi, qu’est-ce que Dieu faisait dans les coulisses de nos vies?

Réponse 1. Nous avons reçu la gloire de Dieu dans toutes les dimensions de nos vies

Demander la face de Dieu reviens à faire la prière suivante :

-        Père, peu importe ce que je fais,

-        Père que ton nom soit magnifié,

-        Père que ton nom soit mis à part,

-        Père glorifie ce que tu es dans ma vie.

« Après ce Bunda 21, le nom de Dieu dans ta vie sera glorifié dans une autre dimension. »

Réponse 2. IL devient dans nos vies « l’indispensable » :

Celui loin de qui la vie ne veut rien dire, faire de Dieu notre priorité des priorités (en toute chose et pour toute chose). Nous avons fait « de Dieu d’abord, Dieu ensuite et Dieu enfin ». L’exaucement de Dieu dans nos vies n’est pas proportionnel à nos attentes mais proportionnel à sa grandeur.

Quand tu demandais la face de Dieu, IL faisait de Lui sa priorité dans ta vie. Après un tel temps, il y a eu un shift, un transfert qui t’a déplacé d’un lieu A à un lieu B.

 

Réponse 3. IL augmente l’intensité et la profondeur de sa communion avec nous :

Il jaillira de ton cœur un zèle et une passion pour Dieu et son œuvre que tu n’avais pas avant ces moments. Désormais, les mots que tu diras à Dieu auront un sens.

Réponse 4. IL augmente notre connaissance de Lui et de ses voies

Dieu a ouvert notre esprit, IL a ouvert nos cœurs et s’y est installé / établi en Roi. A chaque fois que vous participiez / assistiez à un culte, même quand vous ne voyez rien de vos yeux quelque chose était en train d’être établie en vous. A chaque jour, à chaque session vous passiez d’une dimension à une autre un peu plus supérieur que la précédente.

« Dieu, soit IL agit, soit IL ne fait rien ; mais quand IL fait, c’est dans la plénitude et sans rien laisser »

Réponse 5. Nous avons appris à renoncer à nous-même :

Il s’agit d’un renoncement à nous-même. Ce n’est qu’après ce renoncement qu’on réalise que notre valeur ne dépend pas de ce que nous sommes ou ce que nous avons mais de celui qui vit en nous.

Après ce programme de prière, l’humilité nous caractérisera désormais et peu importe les dimensions auxquelles nous accèderons grâce à la main de Dieu.

Réponse 6. Nous faisions de Dieu le délice de nos cœurs

Notre plus grand bonheur, l’objet de notre satisfaction profonde. Désormais, peu importe les temps que nous traverserons, la paix ne quittera plus jamais notre cœur, la tristesse n’aura plus de place dans notre esprit.

 

3. COMMENT CONSERVER CES CHOSES REÇUES DE DIEU ?

Après avoir obtenu toutes ces choses glorieuses, comment les conserver ? Le plus grand défi des enfants de Dieu n’est pas d’obtenir les choses de Dieu, mais c’est comment conserver ce que Dieu nous a donné.

La difficulté dans la demande d’Elysée à Elie ne consistait pas à la réception mais en la conservation de ce que Dieu avait donné. Recevoir ne dépend pas de nous mais dépend de Dieu : il n’y a rien de plus facile de recevoir quand il nous est donné : le challenge c’est dans la conservation de ce qu’on a reçu.

Comment vas-tu vivre après Bunda 21 ?

-        Vas-tu retourner dans l’inconscience et indifférence d’avant ce programme ou tu vas changer ?

-        Vas-tu garder cette ferveur de te tenir longtemps dans la présence de Dieu ou tu vas revenir à ta vie pauvre en intimité avec Dieu ?

-        Vas-tu garder cette joie d’appartenir à Dieu ou vas-tu te laisser aller dans la distraction et te remettre à vivre comme si rien ne s’était passé ?

 

Mes suggestions :

-        Que la parole devienne une partie intégrante de toi

-        Que le jeûne devienne ton mode de vie

-        Cette vie de consécration que tu as acquis durant ce programme, ne la perd pas

-        Cette vie de prière, garde-la

4. LES ENNEMIS DE LA FACE DE DIEU :

Il s’agit de ces choses divers :

-        Des actes,

-        Des attitudes,

-        Des personnes,

-        Des relations,

-        Des environnement, …

Bref, des choses qui vont nous combattre et chercher à nous empêcher de demeurer devant la face de Dieu. Ces ennemis sont cette image de toutes ces choses qui rendent la vie de l’homme non-agréable devant la face de Dieu.  2 Chronique 2 : 15

Citons en quelques-uns (des ennemis de la face de Dieu) :

Ennemi 1. Les interdits.

Il s’agit du fait de vivre de manière consciente et volontaire à l’encontre de la volonté de Dieu : Tu connais ce que Dieu attend de toi, tu sais ce que dit la bible à propos d’une attitude à avoir mais tu te permets quand même de vivre à l’encontre de cette volonté en faisant ce que bon te semble. Genèse 8 : 20-21

« Le fait de tolérer les interdits dans ta vie t’éloignera inévitablement de la face de Dieu »

Les interdits nous cachent la face de Dieu. Tu veux mettre Dieu à l’aise dans ta vie, éradique les interdits.

Ennemi 2. Les mauvaises relations :

Elles seront toujours dans ta vie comme des extincteurs de ta foi en Dieu, de ton zèle et de ta passion pour Dieu. 1 Cor 15 : 33.

Celui qui demeure dans la face de Dieu est comme un arbre planté à côté d’un courant d’eau et ne dépend pas des saisons (pluvieuses). A ceux qui demeurent dans la face de Dieu, tout ce qu’ils font réussis.

« Tant que tu es devant la face de Dieu, rien ne pourra te résister »

Aucune porte ne peut résister devant celui qui demeure devant la face de Dieu. Mais quand malgré notre sanctification on s’entoure de mauvaises relations, on court le risque de succomber car tôt ou tard, les mauvaises relations nous empoisonnent : une mauvaise relation est comme une peste.

Ennemi 3. L’esprit de culpabilité

Le diable viendra très souvent par la culpabilité en te rappelant les faiblesses / failles de l’autre fois. Jacques 3 : 2. Bien aimé, nous sommes des humains, que le diable ne te brise pas avec un sentiment de culpabilité exagéré (essayant de te faire croire que Dieu ne te supporte pas à cause de tes péchés d’autre fois).

-        Le diable rebondira toujours sur tes erreurs du passé pour te paralyser, te décourager ;

 

-        Par l’esprit de culpabilité, le diable va essayer de te décourager en amplifiant tes erreurs de hier. Dans ce monde, il est impossible de vivre dans la perfection et Dieu le sait ;

« Ne laisse pas le diable amplifier, te culpabiliser avec tes péchés même déjà confessé ! 1 Jean 1 : 9 »

Dans cette affaire de la conquête de la face de Dieu, la culpabilité est un ennemi redoutable : par elle, le diable nous empêche de croire au pardon de Dieu.

 

-        Par la culpabilité, le diable essaie de nous faire sentir indigne devant Dieu et nous éloigne de Lui. Nous devons nous approcher de Dieu avec assurance nous dit la bible.

 

5. QUE FAIRE S’IL VOUS ARRIVE DE PECHER ? :

Voyons ici certaines choses à faire si par le péché nous perdons la présence de Dieu :

-        Reconnaitre son péché et se repentir de tout son cœur. Au-delà d’écouter les mots de nos lèvres, Dieu entend les cris de nos cœurs

 

-        Prendre la ferme décision de changer. 1 Chronique 7 : 14

 

-        Eloigner de soi tout ce qui occasionne la chute. Le péché n’arrive jamais spontanément, il y a toujours un processus, une porte d’entrée…alors il faut identifier les facteurs qui ont contribué à notre chute et les radier.

 

-        Croire et accepter le pardon de Dieu. Dieu donne son pardon mais nous devons savoir l’accepter.

 

-        Se pardonner à soi-même. Parfois, le problème n’est pas le pardon de Dieu mais notre pardon envers nous-même.

 

-        Se relever et poursuivre sa marche dans la foi avec Dieu sans culpabilité. Michée 7 : 18-19

 

-        Entretenir sa relation avec Dieu. La présence de Dieu est comparable à un jardin, elle a besoin d’entretien quotidien pour ne pas la voir se détruire. Avec Dieu nous sommes en relation et par essence, une relation se doit d’être entretenue.

 

6. COMMENT ENTRETENIR LA PRESENCE DE DIEU :

Quelques conseils à appliquer pour entretenir la présence de Dieu dans nos vies :

-        Avoir une vie de prière quotidienne et personnelle sans faille. Bunda 21 n’était qu’un boost, mais ne cassons pas le rythme pris.

 

-        Avoir une vie des écritures. Faire de la parole de Dieu notre nourriture quotidienne par des méditations personnelles.

 

-        Avoir l’attachement à l’œuvre et le service dans la maison de Dieu. Il est important pour ton équilibre et ton maintien spirituel d’être engagé dans l’œuvre.

 

7. CONCLUSION :

Genèse 17 : 1

Demeure devant la face de Dieu, car c’est là qu’il te veut et c’est là ta place.

 

Que Dieu vous bénisse !

Amen !!!          

Laisser un commentaire:

2 Commentaires:

  • Ives nyembo

    07 Apr 202216:08

    Waouh que c'est formidable.

  • Jean Pierre GBALISALA GBOGBOLE

    18 Dec 202115:40

    Merci sincèrement Pasteur, Je suis ravis de votre enseignement et je vous prie de me compter parmis vos fideles pour me metre au courant de tout ce qui se derouler au sein de l'Eglise.